Innover avec le Product Mindset – Réussir avec l’innovation bottom-up

Comment les entreprises réussissent grâce à des stratégies ascendantes et à une approche centrée sur le client

Le travail agile et le mode de pensée centré sur le client du monde des start-ups sont devenus entre-temps le courant dominant des affaires. Tant les groupes que les PME doivent modifier leurs méthodes de travail à long terme s’ils veulent rester compétitifs dans la transformation numérique. Mais comment vivre une innovation durable ? Un état d’esprit produit, qui se caractérise par des stratégies bottom-up et qui récompense les erreurs, peut y contribuer. Grâce à une méthodologie basée sur les données, les entreprises peuvent offrir une expérience numérique durable.

L’innovation – qu’est-ce que c’est au juste ?

Dans le contexte de l’entreprise, l’innovation consiste à générer de nouveaux produits ou services ou à améliorer ceux qui existent déjà afin de créer une valeur durable pour les clients et l’entreprise. Il s’agit d’offrir une expérience optimale aux clients et de répondre au mieux à leurs besoins. Pour y parvenir, les entreprises doivent adapter leur stratégie d’entreprise de manière agile à un marché volatile qui ne permet pas de planification statique à long terme.

L’innovation implique l’interaction entre le jeu spontané, la créativité créative et l’esprit d’aventure rêveur. En même temps, cela signifie se positionner de manière interdisciplinaire et généraliste, mais en improvisant uniquement dans les limites de ses propres compétences clés. La perfection, c’était hier, car on n’apprend que de ses erreurs : Les entreprises innovantes misent donc sur une combinaison de Product Mindset et de stratégies bottom-up pour exploiter pleinement leur potentiel. Elles peuvent ainsi non seulement accroître leur avantage concurrentiel, mais aussi augmenter la satisfaction des clients.

Un Product Mindset peut aider les entreprises à innover, car il met l’accent sur les changements de perspective. Une vision axée sur le produit se concentre de manière flexible sur les avantages pour le client au lieu d’aligner le processus de développement sur une mécanique de version prédéfinie. Pour réussir à mettre en œuvre des nouveautés, une entreprise devrait être en mesure d’écouter les idées créatives de tous les collaborateurs – du conseil d’administration jusqu’au département spécialisé – et de mettre en œuvre les idées de manière systématique et évolutive. Une telle culture d’entreprise participative renforce l’identité de l’entreprise, la fidélisation des collaborateurs en leur donnant le sentiment que leur travail a un sens et le courage d’essayer de nouvelles méthodes.

Identifier les points noirs – le rôle des clients dans la gestion des produits

Comment une entreprise identifie-t-elle les problèmes rencontrés par ses clients et ce qu’elle doit faire pour les résoudre ? Il est utile d’utiliser différentes méthodes de recherche pour déterminer quels sont les « pain points » des clients. Les « pain points » sont d’une part des points d’inconfort dans l’utilisation d’un produit ou d’un service existant, qui permettent à l’entreprise d’identifier les points faibles du produit ou du service et de les améliorer. Mais les pain points sont aussi, de manière plus générale, des obstacles dans la vie quotidienne qui compliquent les activités quotidiennes des clients.

Les données clients sont une source précieuse de génération d’idées et d’innovation. Les entreprises devraient essayer d’obtenir un retour d’information directement de la part des utilisateurs du produit ou du service et les écouter avec attention et empathie. Cela peut se faire soit par le biais d’enquêtes auprès des clients, d’entretiens ou de communications directes. Les entreprises devraient interagir non pas occasionnellement, mais régulièrement avec leur communauté et engager un dialogue via le site web de l’entreprise, les forums et les médias sociaux. Il est important de mesurer et de surveiller en permanence l’expérience client dans le cadre du processus d’innovation. Étant donné que les conditions du marché et les attentes des clients peuvent évoluer rapidement, les entreprises doivent procéder à des ajustements en temps utile pour continuer à avoir du succès avec leurs produits ou services.

Le service et l’assistance à la clientèle peuvent contribuer à établir des profils de besoins et de problèmes et à proposer des solutions potentielles. En outre, le service clientèle peut également jouer le rôle d’intermédiaire : Il peut établir un contact avec l’utilisateur final et prendre en compte son avis pour le transmettre à la direction. De cette manière, le niveau de gestion peut à son tour mieux comprendre ce dont les utilisateurs finaux ont réellement besoin.

Innovation au sein de l’entreprise grâce à des stratégies bottom-up

Les processus commerciaux existants ont souvent été développés en fonction des besoins internes des unités organisationnelles et des départements. Dans un monde VUCA où le marché évolue de manière dynamique, ces processus s’avèrent trop rigides pour réagir à des conditions changeantes. Si, comme dans les entreprises classiques, les stratégies ne sont conçues qu’au plus haut niveau de l’entreprise et sont transmises du haut vers le bas dans les départements, elles ne sont que trop rarement adaptées. De même, le potentiel des innovations technologiques pour la création de valeur n’est pas reconnu à temps. Même si, selon une enquête, plus de la moitié des entreprises allemandes ont des stratégies de numérisation dans leurs différents départements, deux tiers d’entre elles n’ont pas de stratégie centrale pour l’ensemble des départements.

Une stratégie axée sur l’innovation devrait être une tâche commune à tous les départements, et pas seulement à la direction générale. Une approche bottom-up a la capacité de créer une culture d’innovation forte et efficace. Si la stratégie est continuellement axée sur les exigences des clients, de précieuses connaissances sur les groupes cibles peuvent être intégrées dans le développement de produits numériques sans qu’il soit nécessaire de restructurer les départements. Mais il est surtout nécessaire de mettre en place une boucle de feedback continue qui intègre les résultats de la direction, mais aussi ceux du support client et des ventes. En outre, les hiérarchies plates permettent aux collaborateurs de développer et de tester de nouvelles idées et solutions sans être trop liés aux directives de la direction. Si cela est fait correctement, cela crée un environnement dynamique dans lequel les équipes peuvent se développer de manière autonome.

C’est souvent une combinaison de stratégies top-down et bottom-up qui apporte le succès. Les objectifs stratégiques sont donnés à haute altitude comme vision directrice, sans entraver les potentiels créatifs de la mise en œuvre. Une culture d’entreprise respectueuse, qui encourage la critique constructive et une culture honnête de l’erreur au lieu de cimenter le pouvoir de la structure organisationnelle par la délégation et l’attribution de responsabilités, génère de la confiance et un esprit d’entreprise courageux à tous les niveaux. Les équipes interfonctionnelles favorisent l’échange interne de connaissances et l’adoption de nouvelles perspectives. Cette approche permet aux collaborateurs d’être des créateurs d’idées et de proposer des solutions performantes qui, à long terme, ont le potentiel de générer davantage de chiffre d’affaires.

Le Product Mindset – des objectifs intelligents et des décisions basées sur des données

Le Product Mindset est un bon exemple d’innovation menée par tous les départements. Cette approche promet un meilleur engagement, des économies de coûts et une mise sur le marché plus rapide (source). L’idée est de comprendre d’abord ce que les clients veulent et ce dont ils ont besoin avant de commencer à développer des produits. Pour ce faire, il ne suffit pas d’être ouvert aux nouvelles idées et de recueillir le feedback des clients, il faut également poser les bonnes questions. Ces questions déterminent les hypothèses sur les clients et leurs souhaits futurs et soutiennent la vision du produit. Il est important que les hypothèses soient continuellement vérifiées et adaptées au cours du développement du produit. Cela signifie également abandonner les hypothèses erronées, même si cela signifie qu’il faut pour cela jeter le logiciel déjà développé. Dans un monde qui se caractérise de moins en moins par des structures stables, cette approche est une manière efficace de gérer l’incertitude.

Outre la focalisation sur le client, le Product Mindset met l’accent sur l’analyse des données. Les objectifs intelligents (SMART), les méthodes agiles, la prise de décision basée sur les données ainsi que les méthodes de recherche et de test sont quelques-unes des composantes clés du Product Mindset. Les objectifs intelligents sont des objectifs clairement définis qui sont spécifiques (specific), mesurables (measurable), réalisables (attainable), raisonnables (reasonable) et liés au temps (time-bound). Elles aident les équipes à déterminer les progrès du développement et à mesurer leurs résultats. Les méthodes agiles sont basées sur le principe des « sprints », dans lequel les tâches sont divisées en courtes itérations puis achevées progressivement. Au lieu d’une planification à long terme et d’un objectif d’exhaustivité, l’accent est mis sur le tâtonnement selon le principe du bac à sable, une répartition claire des rôles étant une condition préalable importante. Cette approche flexible permet aux équipes d’apporter des modifications ou de tester de nouvelles idées sans avoir à recommencer tout le processus.

Les méthodologies de recherche et de test aident à valider ou à rejeter rapidement les nouvelles idées. Un backlog bien ordonné et hiérarchisé donne une vue d’ensemble du portefeuille de produits. Les épis et les user stories aident à planifier les sprints et à traduire les hypothèses en exigences concrètes des utilisateurs et en fonctionnalités. Grâce à ces concepts, les entreprises peuvent trouver des solutions innovantes pour développer leur produit ou leur service pour les clients par le biais du prototypage, de l’entrée précoce sur le marché en tant que MVP, de l’expérimentation fréquente et des mises à jour régulières du logiciel.

Générer de la valeur grâce à des expériences numériques durables

Une expérience numérique durable est aujourd’hui essentielle pour attirer et conserver l’attention des clients. Qu’est-ce que cela signifie ? L’expérience dans l’espace numérique ne doit pas seulement répondre à des stimuli à court terme et à des déclencheurs inconscients, mais doit satisfaire la motivation intrinsèque du client et générer une valeur ajoutée à long terme. Un produit ou un service ne doit pas seulement être facile à utiliser, il doit aussi offrir au client une valeur ajoutée tangible dans sa vie. Celle-ci ne doit pas seulement être saisissable au niveau cognitif, mais aussi satisfaire des besoins émotionnels. Un produit ne doit jamais manipuler le client ou l’orienter contre sa volonté dans une certaine direction – cela aura tôt ou tard un effet négatif sur son bien-être et lui fera associer le produit ou la marque à de mauvaises expériences, voire le rejettera.

La marque d’une entreprise ne se résume pas à ce qu’elle dit d’elle-même dans des messages marketing. Il s’agit de la manière dont les clients la vivent. L’espace numérique a fait de la communauté le paramètre le plus important. Les clients s’orientent de moins en moins vers des vidéos publicitaires parfaitement mises en scène, mais font confiance aux évaluations de produits des utilisateurs ou à l’influenceuse de leur choix. Les produits numériques deviennent ainsi des promesses et des expériences partagées qui relient les gens. Un produit numérique est depuis longtemps plus qu’un simple logiciel : c’est un monde d’expériences qui peut être un voyage, une mission ou un processus d’amélioration continue. Si les entreprises créent une expérience numérique durable qui enrichit la vie des clients, elles peuvent augmenter leur valeur. Si les clients vivent une expérience numérique positive, ils préféreront la marque et la recommanderont à d’autres.

Conclusion – l’innovation avec un Product Mindset fait avancer le changement

Un Product Mindset aide les entreprises à conduire le changement et à réagir aux nouveaux défis. Les stratégies bottom-up et la centration sur le client peuvent servir de catalyseurs pour l’innovation. Mais avant tout, il est nécessaire de combiner une vision qui implique tous les collaborateurs de l’entreprise et une compréhension globale des modèles commerciaux numériques. Lorsque les processus commerciaux sont conçus sur la base des données et que les compétences des collaborateurs en matière de données ainsi que leur responsabilité personnelle sont renforcées, les entreprises peuvent augmenter leur croissance et ouvrir de nouvelles voies.

Un Product Mindset fait avancer activement le changement durable, car il se concentre sur les besoins intrinsèques du client et sur la création de valeur durable, au lieu de réagir de manière irréfléchie aux hype. En même temps, cette approche aide les entreprises à agir de manière plus flexible et à réagir de manière plus ciblée aux changements sur leurs marchés.  En résumé, on peut donc dire que l’innovation avec Product Mindset peut donner aux entreprises un avantage concurrentiel.

Simone Belko is a linguist and European studies scholar with a strong focus on digital literacy. With experience in journalism, PR management, marketing and training she has excelled in Germany and abroad. As a manager for digital products in the online games and FinTech industry she gained deep insights into how online platforms and communities work. Simone is the author of "Digital Consciousness" ("Das digitale Bewusstsein") and currently works at Otto GmbH, leveraging her expertise in business transformation.

Comments are closed.