Cloud computing : les 5 critères de sélection pour les entreprises

Comment les entreprises et les jeunes pousses peuvent bénéficier des services en nuage

Le cloud computing permet de gérer divers services informatiques à l’extérieur. Si une organisation utilise un nuage, les propres serveurs de l’entreprise ne fournissent pas les services informatiques, mais un ou plusieurs centres de données externes (nuage) prennent en charge ces tâches. Mais que faut-il prendre en compte lorsque les entreprises veulent déplacer leurs technologies de l’information vers le « nuage informatique » ?

Les services informatiques tels que la puissance de calcul, l’espace de stockage ou l’infrastructure sont fournis dans un nuage. Les entreprises qui utilisent le cloud computing peuvent se passer de serveurs locaux ou les utiliser pour des processus spéciaux en parallèle à l’exploitation du cloud (solution hybride). Ces services sont obtenus via une connexion réseau avec une largeur de bande suffisamment élevée. Sur le plan matériel, l’entreprise n’a besoin que des composants réseau nécessaires au fonctionnement local, tels que les routeurs, les points d’accès WLAN et les pare-feu, ainsi que des périphériques finaux tels que les ordinateurs portables, les smartphones, les tablettes, les ordinateurs de bureau ou les clients légers. Ceux-ci sont utilisés comme de purs terminaux d’accès. Ils permettent de visualiser les données à l’écran et servent d’interface entre les utilisateurs (employés, clients, fournisseurs) et le nuage. L’utilisation du cloud computing ouvre toute une série de possibilités, notamment pour les PME.

Opportunités du Cloud Computing

Disponibilité rapide et flexibilité des services en nuage

Les services en nuage sont également appelés « informatique à la demande ». Il s’agit du fait qu’une PME n’obtient que les ressources du nuage dont elle a besoin dans une période de temps spécifique. Selon le modèle économique de l’entreprise, des pics de demande à court terme ou saisonniers surviennent, pour lesquels une puissance de calcul ou une capacité de stockage supplémentaire peut être appelée de manière flexible et rapide via le cloud.

Réduction des investissements informatiques, avantages en termes de coûts, planification de la sécurité

Dans le cas des solutions informatiques internes classiques avec leurs propres serveurs, le matériel doit être dimensionné de manière à ce qu’il suffise à la demande maximale de l’entreprise, même si une fraction seulement de la capacité est utilisée la plupart du temps. En outre, il y a des coûts permanents pour les licences, l’assistance, les réparations, les pièces de rechange, les besoins en énergie et les locaux (salle des serveurs) ainsi que pour le renouvellement constant de l’infrastructure. Ces coûts de maintenance, qui ne peuvent être prévus avec précision, sont éliminés lorsque des solutions de cloud computing sont utilisées : avec le modèle de cloud computing, la facturation est basée sur un forfait mensuel qui dépend des besoins individuels de la PME. Les entreprises peuvent ainsi obtenir des avantages en termes de coûts et, en même temps, planifier les dépenses informatiques de manière fiable et prévisible. En outre, il n’est pas nécessaire d’investir dans leur propre infrastructure informatique, et les salles de serveurs qui ne sont pas nécessaires libèrent de l’espace pour des postes de travail supplémentaires.

Augmentation de la productivité

Une solution de cloud computing peut accroître la productivité des entreprises. En exécutant des processus informatiques dans le nuage avec plusieurs serveurs virtuels en parallèle, la vitesse de calcul est multipliée par plusieurs fois. De cette manière, le temps de calcul et d’attente dans l’entreprise peut être réduit de manière significative.

Disponibilité mondiale des services et des données

Avec le cloud, les données des entreprises et les services de l’infrastructure informatique sont disponibles dans le monde entier, à tout endroit disposant d’un accès au réseau.

L’utilisation des services en nuage peut apporter une plus grande efficacité et une plus grande flexibilité dans les technologies de l’information, non seulement dans les grandes entreprises, mais aussi dans les PME. Toutefois, une attention particulière doit être accordée aux critères de sélection de l’infrastructure en nuage appropriée.

5 critères pour choisir le bon nuage :

1. Services de cloud computing nécessaires

Certains fournisseurs de services en nuage ne couvrent que certains aspects du champ d’application fonctionnel du nuage, tandis que d’autres offrent le portefeuille complet du nuage, y compris des services d’infrastructure informatique tels que des services de réseau ou des services de serveur virtuel dans leur gamme de services. Certains fournisseurs proposent des applications supplémentaires telles que la comptabilité en ligne, la gestion de la relation client (CRM) en ligne ou des programmes de bureau. D’autres fournisseurs de services dans le nuage sont spécialisés dans le stockage de données telles que des documents, des photos ou des vidéos. Si l’entreprise sait de quels services informatiques elle a besoin, elle peut procéder à une première sélection des fournisseurs en question.

2. Sécurité des services en ligne

Si des données critiques de l’entreprise tombent entre de mauvaises mains ou si les informations sur les clients ne sont pas suffisamment sécurisées, cela peut avoir de graves conséquences pour l’entreprise. Si une PME s’appuie sur un fournisseur de services en nuage, elle dépend de son concept de sécurité. C’est pourquoi la sécurité des services dans le nuage est d’une grande importance : le fournisseur doit pouvoir exclure de manière fiable les risques qui entraînent des défaillances, des pertes de performance, des pertes ou des vols de données. Des mesures de sécurité efficaces, telles que des systèmes anti-virus et des pare-feu à jour, font tout autant partie d’une solution professionnelle de cloud computing que le cryptage, les mécanismes d’authentification sécurisée et les audits de sécurité réguliers. Pour évaluer la sécurité en ligne d’un fournisseur de cloud computing, il doit être en mesure de démontrer de manière concluante son concept de sécurité. Elle doit divulguer qui a accès aux données du nuage, quels sont les mécanismes de contrôle existants, comment la cybercriminalité est empêchée et quelles sont les procédures de sauvegarde en place. Un fournisseur professionnel de services dans les nuages doit être en mesure d’offrir une protection efficace contre les risques naturels tels que les inondations, les incendies, les tempêtes, les cambriolages, les tremblements de terre et les vols. Les emplacements respectifs de stockage des données (stockage redondant à différents endroits géographiques) et la sécurité physique des serveurs jouent ici un rôle important. En Suisse, des éclaircissements doivent également être apportés sur la solvabilité financière du fournisseur de services dans les nuages : l’insolvabilité d’un fournisseur suisse de services dans les nuages entraînera la suspension de toutes les activités commerciales dès le premier jour. Dans ce cas, l’accès aux applications ou aux données de la PME peut être bloqué pendant des semaines ou des mois.

3. Temps de fonctionnement des services en ligne (disponibilité des performances)

Le temps de fonctionnement (temps de disponibilité) d’un nuage fournit des informations sur la garantie de disponibilité opérationnelle complète des services. Les exigences en matière de temps de fonctionnement des services peuvent varier considérablement en fonction du modèle commercial de l’entreprise concernée. Si une disponibilité de 99 % est suffisante pour de nombreuses organisations, les applications critiques nécessitent un temps de fonctionnement compris entre 99,95 % et près de 100 % – comme pour certaines transactions financières ou dans le domaine des soins médicaux. Alors qu’un temps de fonctionnement de 99 % permet des pannes totalisant jusqu’à 88 heures par an, soit près de quatre jours ( !), le temps d’arrêt maximum toléré avec un temps de fonctionnement de 99,95 % n’est que de 4,4 heures par an. Le fournisseur de services en nuage doit être en mesure de répondre aux exigences de disponibilité de l’entreprise et le garantir dans un accord écrit sur le niveau de service (SLA).

4. Portabilité des données entre différents nuages

L’entreprise qui obtient les services dans le nuage devrait toujours avoir les droits de propriété sur les données stockées ou traitées dans le nuage. Cela inclut le droit de porter les données dans un délai raisonnable lors d’un changement de fournisseur de services dans les nuages. Après le portage et la fin du contrat de cloud, le fournisseur précédent doit supprimer toutes les données de ses systèmes. Il est essentiel de prêter attention aux détails contractuels dans ce contexte.

5. Extensibilité des services en nuage

Lors du choix d’un fournisseur de services en nuage, il est important de vérifier s’il est en mesure d’adapter ses services avec souplesse aux besoins de la PME. Avec le succès et la croissance d’une entreprise, les exigences en matière d’infrastructure informatique et donc de performances du cloud augmentent également. Il faut donc préciser quelles capacités et valeurs de performance supplémentaires peuvent être fournies par le fournisseur de services en nuage, dans quel délai et à quel coût. Il devrait également être possible pour l’entreprise elle-même d’ajouter des utilisateurs supplémentaires rapidement et de manière conviviale. Seul un fournisseur de services en nuage offrant des services facilement modulables peut répondre durablement aux besoins informatiques d’une entreprise.

Remarques finales

L’offre de services du fournisseur de services dans les nuages peut être vérifiée de manière exhaustive selon les critères décrits, tels que la portée du service, la sécurité, la disponibilité, la portabilité et l’extensibilité. Un autre aspect est l’importance de la protection des données pour l’entreprise : en fonction de la situation géographique du stockage des données du fournisseur de services dans les nuages, différentes lois sur la protection des données s’appliquent – celles-ci sont nettement plus strictes en Suisse ou dans l’UE, par exemple, qu’aux États-Unis. Ici aussi, le modèle commercial de l’entreprise et la sensibilité des données qui y est associée sont toujours décisifs.

Si un fournisseur de services dans les nuages remplit toutes les exigences qui lui sont imposées, il est également intéressant d’obtenir des informations de référence auprès d’entreprises clientes existantes ayant des modèles commerciaux similaires à ceux de votre propre entreprise. Si ces réactions sont positives, rien ne s’oppose à la conclusion d’un contrat. Des partenaires compétents pour les services informatiques gérés offrent également un soutien dans le processus de sélection.

Auteur : Philipp Hollerer

Wir kümmern uns um Ihre IT, damit sie mit höchster Sicherheit, Leistungsfähigkeit und Stabilität rund um die Uhr zur Verfügung steht – proaktiv und smart zum all-inclusive Pauschaltarif. Immer. Proaktiv - IT-Ausfälle verhindern, statt Schaden beseitigen. Smart - Ihr KMU ist am Puls der Digitalisierung und erzielt Wettbewerbsvorteile. All Inclusive - Mit Pauschaltarifen zu planbaren IT-Kosten.

Comments are closed.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Request Free Early Access

Join our waitlist and be the first one to see the powerful Insights Platform live.

You have successfully entered the waitlist!